En Thaïlande









Au Sri Lanka







Au Myanmar (Birmanie)




En Bouriatie (Sibérie Orientale)


A bord du Transsibérien







En Mongolie





Temple de Chengdé (Chine)






En Chine



   En 1981, Christophe RICHARD débuta des études de philosophie à la Sorbonne (Paris-I).

   Il y rencontra Sarah KOFMAN (1934-1994) qui dirigea ses travaux de Maîtrise sur Le cas Schopenhauer, puis, de D.E.A. et de Doctorat sur La théorie aristotélicienne de la mimèsis poétique.

   In 1981, Christophe RICHARD began studying philosophy at the Sorbonne (Paris-I). There, he met the french philosopher Sarah KOFMAN (1934-1994) and he studied with her.



Sarah KOFMAN

   Aujourd’hui, Christophe RICHARD professe dans un lycée normand et intervient dans diverses Universités.
  
   Par ailleurs, il diffuse les fondements de la pensée du Bouddha au Centre d’Etude et de Pratique du Bouddhisme tibétain « Dachang Vajradhara-Ling » à Aubry-le-Panthou, dans l’Orne. Il s'y occupe plus particulièrement des néophytes qu'il prépare à la méditation et auprès desquels il joue le rôle de conseiller spirituel.

   Today, Christophe RICHARD teaches philosophy in a School and in various Universities.
  
   Moreover, he teaches the foundations of the thought of the Buddha at the Center for the Study and Practice of Tibetan Buddhism "Dachang Vajradhara-Ling" in Aubry-le-Panthou, Orne. He takes care of neophytes that he prepares them to meditation and he plays also the role of spiritual advisor.













Christophe RICHARD est l’auteur de :

Bouddha. De Siddhârtâ Gaoutama à Châkyamouni Bouddha aux Editions Thélès, Paris, 2008.

   Si la valeur historique de la biographie traditionnelle du Bouddha est quasiment nulle, sa valeur symbolique, elle, est on ne peut plus riche. C'est du moins le pari que fait Christophe Richard dans son livre Bouddha. De Siddhârtâ Gaoutama à Châkyamouini Bouddha. Partant du portrait idéalisé que ses lointains disciples ont brossé, par écrit, du Bouddha (au plus tôt quatre siècles après sa mort), l'auteur propose une interprétation des principaux traits légendaires de la vie de l'Eveillé. Pour ce faire, il s'appuie sur les textes indiens et la mythologie de l'époque, ce qui lui permet de montrer la haute valeur spirituelle des faits et gestes que l'on attribue d'ordinaire au Bouddha.
   Comment expliquer que le futur Bouddha pénétra par le flanc droit de la reine Mâyâ, sa mère, sous la forme d'un éléphanteau blanc à six défenses et à tête rouge carmin ? Pourquoi Mâyâ se devait-elle d'être vierge ? Pour quelle raison décéda-t-elle juste après lui avoir donné vie ? Comment expliquer qu'à sa naissance Siddhartha opéra sept pas dans chaque direction de l'espace ? Quel sens conférer aux quatre rencontres que fit ce dernier en sortant de son palais ? Pourquoi avoir choisi de s'asseoir sous un figuier pour actualiser l'Eveil ?
   Voici quelques unes des questions auxquelles tente de répondre Christophe Richard dans ce livre.
Le Bouddhisme : Philosophie ou Religion ? aux Editions L’Harmatan, Collection Religions et Spiritualités, Paris 2010.

   On entend souvent dire que le Bouddhisme est davantage une philosophie qu'une religion. Seulement, est-ce si sûr ? Dans Le Bouddhisme : Philosophie ou Religion ?, Christophe Richard interroge, avec minutie, ce qui est devenu, chez nous, un véritable lieu commun.
   Après avoir défini, de façon on ne peut plus précise, ce que recouvre les catégories typiquement occidentales de "bouddhisme", de "philosophie" et de "religion", l'auteur montre alors quels sont les éléments qui, au sein du Bouddhisme, font qu'il y a certes du philosophique, mais aussi du religieux.



ON EN PARLE SUR LE NET :



Le Bouddhisme : Philosophie ou Religion ? de Christophe Richard tranb300.ulb.ac.be/...bouddhique.../le-bouddhisme---philosophie-ou
 Christophe Richard, qui écrit en 2010, c'est-à-dire assez récemment, a très bien cerné les problèmes de désignation du Bouddhisme : on a du mal à le classer dans une "boîte"; ce dont les Occidentaux raffolent!
Après expliquer de manière très claire en quoi le Bouddhisme pourrait se rapprocher de la philosophie et de la religion, il en arrive à la conclusion que le Bouddhisme serait une spiritualité ; c'est-à-dire ni une religion, ni une philosophie mais un mélange audacieux de ces deux composantes.




Christophe Richard publie sur le bouddhisme
Christophe Richard est un normand, né à Mortain et il a été professeur de philo au lycée
André-Maurois à Deauville de 1994 à 1998. Professeur à l'Université inter-âges, il passionne
son auditoire depuis 1995 où ses propos sont très suivis et appréciés. Il vient d'achever un
ouvrage, Le bouddhisme : philosophie ou religion ? L'ouvrage est difficile mais
passionnant.
ouestfrance-enligne.com http://www.ouestfrance-enligne.com/scripts/consult/doc/DOC_impressi...






 

*** Mon Avis ***
Un opus audacieux au carrefour de la philosophie, de la religion et du bouddhisme – à lire absolument !

 « Le Bouddhisme : Philosophie ou Religion ? » : cette question anodine est pourtant essentielle dans notre époque où tout est désenchanté.
 Dans les livres bouddhistes, elle n’est pas approfondie et Christophe Richard remédie justement à cela, avec une érudition manifeste.
 Si comme moi l’on vous a rendu, par excès d’orgueil de l’enseignant et par l’aridité de la discipline, allergique à la philosophie classique occidentale, vous devriez néanmoins être en mesure de lire ces quelques pages de Christophe Richard sur la philosophie tout d’abord, car il l’a rendu digeste. La philosophie toutefois occupe le premier tiers de l’ouvrage.
 J’ai donc su m’intéresser à ce qu’il avait à en dire. J’ai outrepassé mon aversion pour cette abstraction qu’est cette philosophie occidentale, ce jouet pour l’esprit (notons que les gueshé en font autant avec la philosophie bouddhique !). Cela m’a donc fait du bien de reprendre une dose de philosophie. Et l’auteur est loin d’être bête et ennuyeux dans ses propos, c’est pourquoi j’ai tenu à lire cette partie.
 Abondamment sourcé et annoté, cet opus – tous les livres de Christophe Richard ont sensiblement la même épaisseur – m’a plu pour ce qui est de la philosophie (je me suis accroché !) mais encore plus pour la partie intitulée « Qu’est-ce qu’une religion ? » : je me suis régalé et cela m’a passionné. Étrangement c’est la plus courte et la plus déroutante, car l’auteur aborde la religion d’une manière peu commune (je ne vous en dis pas plus !).
 Quant à la troisième partie consacrée au bouddhisme, je l’ai trouve savoureuse, bien que j’estime que l’approche choisie par l’auteur en définissant le « bouddhisme » par les Quatre Sceaux du Dharma soit peu pertinente si ce livre s’adresse à des néophytes – néanmoins, c’est audacieux dirais-je.
 Par contre, le remède de Christophe Richard aux douleurs et souffrance, c’est la méditation, et je crois que cela est une vue courte (mais parlante et mainstream), car le Noble Sentier… est Octuple ! Le développement aurait pu être réalisé.
 
 Finalement, l’auteur s’en sort très bien, je le reconnais. Je n’ai un reproche à faire mais peut-être devrais-je d’abord m’avouer paresseux : l’auteur nous fait cheminer dans sa pensée et ses explications sans faire d’aller-retour avec le bouddhisme dans les deux premières parties, sur la philosophie et la religion. Ce qui conduit le lecteur à faire ce travail intellectuel de parallélisme dans ces parties-là et qui présuppose donc qu’il connaisse bien le bouddhisme a priori… car le bouddhisme est la partie suivante ! Surprise ! Ce n’est donc pas un livre facilement abordable. Il faut surmonter ses a-priori et se montrer curieux. Et il faut que les domaines étudiés et questionnés – philosophie et religion – vous intéressent suffisamment.
 La partie « Bouddhisme » est en revanche assez classique, mais « Où situer le Bouddhisme ? » et la Conclusion relèvent et concluent l’ouvrage d’une très belle manière.
 Un livre qui ne payait pas de mine a priori et qui à la fin, se révèle : brillant ! Bravo !
 Je le classe ainsi dans mon TOP20 : en effet, si vous êtes concentré et informé voire passionné par les thèmes abordés, vous verrez avec honnêteté que Christophe Richard a fait là du bon boulot ! Merci à lui !
Bonne lecture !
Zui Ho.